Châle

7
Tout savoir sur :

Jamais sans mon châle

Toujours à portée de main le châle est l’accessoire rêvé dans lequel on se love les soirées d’hiver et qu’on jette sur les épaules à la faveur des fraîches soirées d’été. Chez La Redoute, on l’appelle parfois étole ou pashmina quand il utilise le cachemire et la soie. Plus enveloppant qu’une écharpe ou un snood, il emprunte toutefois à l’occasion les motifs bicolores des chèches originels. On peut dire qu’il a fait du chemin notre châle fétiche. Quittant pour un temps la forme triangulaire, il a aussi délaissé les aiguilles et le crochet mais a conservé la maille et les franges. Parfois inspiré par les foulards russes, il ose la couleur et les motifs ethniques. Merveilleux compagnon du quotidien, il accompagne avec la même élégance nos tenues de maison et nos ensembles de ville. Et les soirs de fêtes, alors qu’on sort le grand jeu, le châle en soie se fait glamour en éclairant nos visages de ses notes irisées. Depuis le renouveau de la mode des années 70, le châle vit une seconde jeunesse en mode « châle écharpe » au cou des filles. Elles le portent tout simplement ouvert alors que leurs ainées le fixent avec une broche design ou une fibule remise au goût du jour. Les carreaux et le patchwork ont leur préférence surtout lorsque le châle tout doux se décline en mohair ou en mérinos. Moins graphique mais tellement confortable et chaude, la laine polaire est la nouvelle venue sur nos épaules. Généralement monochrome, agrémentée de pompons ou de volants, elle présente l’avantage de la légèreté et de la longévité. Et s’il fallait citer un dernier modèle, ce serait un charmant hybride en voile opalescent. Intentionnellement conçu pour épouser les courbes au plus près, il ne glisse pas et n’a donc pas besoin d’être noué. À la croisée des styles, il ressemble à une pèlerine diaphane qu’on porte ouverte sur une robe de soirée.
18 45488.7486236458 266 PRODUCTION 57 default All